Si vous êtes tombés sur cet article, alors je n’ai probablement pas à vous (re)faire l’apologie du shampoing sec, et vous pouvez aller tout de suite à la section Recette ! Mais au cas où vous n’en étiez pas encore convaincus, voici les principaux bénéfices du shampoing sec :

– Il va sauver votre frange (et donc vos nerfs) et/ou la mèche qui graisse toujours plus vite que les autres.
– Il permet d’éloigner les shampoings normaux (à l’eau) entre eux, ce qui permet aux cheveux d’être moins traumatisés (les cheveux mouillés sont des petits êtres sans défense très fragiles)
– Il permet également de réguler le cuir chevelu en proposant à la chevelure un rituel beauté varié, et qui dit varié, dit « équilibré »
– Il peut se révéler plus rapide qu’un shampoing à l’eau, et alors là, c’est le bonheur (pas forcément le cas de tout le monde, je pense notamment aux cheveux bouclés qui y passeront plus de temps qu’un shampoing à l’eau)
– Il régule vos racines grasses en absorbant l’excès de sébum, et, à terme fait comprendre à votre cuir chevelu que le sébum, on y va molo.

Ma méthode :

4 cuillères à café d’amidon de maïs (propriétés absorbantes)
1/2 cuillère à café d’argile blanche (optionnel)
1 goutte d’huile essentielle pour parfumer (lavande, citron, etc…) (optionnel)

1. Mélangez le tout avec un ustensile pas en métal dans un récipient qui n’est pas en métal (l’argile ne supporte pas le métal).
2. Versez dans une salière ou tout autre réceptacle (toujours pas en métal) que vous jugerez pratique lors du saupoudrage.
3. Appliquez ! Saupoudrez le shampoing sec sur chacune des raies que vous créerez sur votre cuir chevelu. Massez bien les racines. Puis éliminez le surplus de poudre avec vos mains (au dessus de la baignoire ou du lavabo). Enfin, brossez avec une brosse souple (et que vous réserverez à cet emploi) toute la chevelure des racines jusqu’aux pointes pour éliminer tous les résidus.